top of page

Lauréat MOKANDA : Mamadou Cissé et son univers onirique

Updated: Jul 29, 2021


Les chutes du Lac Victoria qui se jettent en amont du pont Golden Gate de San Francisco : utopie ?

Non !

C’est l’univers onirique de Mamadou Cissé.

Et pour cause, Mamadou Cissé travaille la nuit.

Sur des feuilles qu’il prépare en les quadrillant de lignes comme une grille abstraite ou un filet pour capturer les rêves.

Seul la nuit, il rêve crayons à la main comme le pêcheur d’Hemingway rêvait de lion.

Mamadou Cissé rêve lui de ville.

Ou plutôt, il faudrait dire qu’il rêve la ville au point de l’inventer…


Les œuvres de Mamadou Cissé font partie des plus grandes collections :

Fondation BIC, Cartier, Hermès, Magnin, Blachère…

Mamadou Cissé (à d.) en compagnie de Bruno Bich (à g.), fils du fondateur du géant mondial du stylo bille BIC

(voir note (1) relative au décès de Bruno Bich le 31 mai 2021)


Né en 1960 à Baghagha en Casamance et près de Ziguinchor au Sénégal, Mamadou Cissé arrive en France à 18 ans.

Il y exerce différents corps de métiers tout en pratiquant le dessin en autodidacte.

A partir de 2001, il prend les fonctions d’agent de sécurité.

Ce changement en amène un autre dans sa pratique du dessin :

il entreprend de représenter des ensembles urbains vus du ciel.

Ses veilles nocturnes lui permettent de réaliser des ensembles kaléidoscopiques soignés, des mégalopoles de plus en plus précises, à l’aide du crayon, du stylo bille et du feutre.

Comme de nombreux artistes, Mamadou Cissé dessine au stylo à bille BIC: « J’ai utilisé le stylo parce que ça coûte moins cher..."

Mamadou Cissé: un artiste-urbaniste !


Ces vues témoignent du souci qu’a Mamadou Cissé de vouloir « faire vivre tout le monde » dans de grands projets architecturaux imaginés dans un savant jeu de perspectives.


Cet artiste-urbaniste utopiste imagine des environnements architecturaux aux murs colorés afin d’apporter joie et gaieté aux habitants. Il peuple ses villes d'immeubles aux multiples fenêtres, de gratte-ciels le long desquels glissent axes autoroutiers et ports fluviaux. Notre regard doit aller au-delà de ce foisonnement et pénétrer dans le réseau des rues afin de comprendre les principes d’organisation urbanistique qui régissent le travail de l'artiste.

Vue imaginaire de New-York


Grand voyageur, ses vues de New-York, Paris, Moscou, Le Caire, Londres... sont autant d’hommages à la vie moderne qu'il expose régulièrement depuis 2010.


Les journalistes du jury du Prix de la Presse Panafricaine MOKANDA ont tenu à distinguer Mamadou Cissé en lui attribuant les prix 2021 dans la catégorie peinture.


Exposition « UTOPIE » Mamadou Cissé en février 2020 à I-Gallery Intelligence , 1 quai Voltaire à Paris (face au Palais du Louvre)


(1) Le Baron Bruno Bich nous a quittés le 31 mai 2021.

Mamadou Cissé se souvient :

« C’est en 2016 que Bruno Bich repérait mon travail en achetant quelques uns de mes tableaux qu’il intégrait à sa collection d’art contemporain.

Plus qu’un mécène, c’est un ami que je perds avec lui ! »

MOKANDA salue la mémoire de Bruno Bich, mécène et entrepreneur .



68 views0 comments
bottom of page