Roukiata Ouédraogo : chronique d’un succès littéraire annoncé

C’est aux 72 heures du Livre à Conakry (Guinée) que nous avons fait la connaissance de Roukiata Ouédraogo, plus exactement le 23 avril 2018 au Centre Culturel Franco-Guinéen.

Elle donnait ce jour-là son spectacle « Je demande la route ».




Inutile de dire que les spectateurs conquis lui réservèrent une longue « standing ovation » à l’issue de la représentation.
















Le lendemain nous la croisions sur les marches du Palais du Peuple en compagnie de son maris Stéphane Eliard.

Machinalement nous fîmes deux photos d’elle .

Les ayant vues, elle nous demanda de faire les photos de son book d’artiste.













Ce que nous fîmes à Paris le 12 juin suivant au Carrousel du Louvre et aux jardins du Palais Royal à Paris.

A cette occasion elle nous confia qu’elle consacrait son temps à la rédaction de son premier roman : « Du miel sous les galettes ».















Peu après sa publication en 2020 il était couronné du Prix de la Presse Panafricaine.


Reprenons les lignes que lui consacre alors notre confrère Marie-Alfred N’Goma dans le quotidien « Les Dépêches de Brazzaville » daté du 7 août 2020.


« Sélectionné par le jury du Prix de la presse africaine en France, « Du miel sous les galettes » est un récit très personnel d’une petite fille confrontée à l’univers des hommes.

A travers 270 pages, pour son premier roman paru aux Éditions Slatkine & Cie, l’actrice burkinabée dresse une combinaison de critiques sur les déviances de la justice et les péripéties de la lutte acharnée livrée par une mère qui croit mordicus à l’innocence de son mari et se bat pour sa libération.

De sa plume, légère et nostalgique, elle raconte avec tendresse et humour ses années d’enfance, son pays, ses écrasantes sécheresses et ses pluies diluviennes, la chaleur de ses habitants, la corruption et la misère.

Elle raconte sa famille, sa fratrie, ses parents, l’injustice qui les frappe avec l’arrestation de son père.

Mais, surtout, elle raconte sa mère.

Cette femme, grande et belle, un « roc » restée seule pour élever ses sept enfants, bataillant pour joindre les deux bouts, en vendant sur le pas de sa porte ses délicieuses galettes.

Roukiata Ouedraogo est née à Fada N’Gourma au Burkina-Faso.

Ancienne élève du Cours Florent, elle enchaîne tournages et tournées.

Chroniqueuse sur France Inter (émission « Par Jupiter » ndlr), elle y parle beaucoup de sa mère, comme dans son roman. »

« Du miel sous les galettes »

par Roukiata Ouédraogo

Eédirions Slatkine & Cie

EAN : 9782889441396

270 pages

17 euros

8 views0 comments

Recent Posts

See All